Pubblicato il 17 commenti

Romantiche coincidenze

Articolo 371

La nostra casa è un bazar di cose vecchie (e ormai lo siamo anche noi due!!). Mercatini dell’antiquariato italiani e francesi, acquisti a destra e a sinistra e regali di qua e di là hanno riempito negli anni ogni angolo della casa. A volte strani fruscii, sospiri e sospette ombre sembrano il richiamo di qualche “fantasma” che, attraverso gli oggetti antichi è venuto ad abitare con noi. Niente paura, sono tutti ricordi di gente vissuta nei secoli scorsi, e soprattutto degli amati bis-bisnonni, bisnonni, nonni, zii… Durante la stesura della collezione “Violets” mi sono ricordato di una piccola busta con dentro qualcosa. Sono andato alla ricerca e l’ho trovata. Che felicità nel vedere che quel “qualcosa” erano delle violette in mezzo ad un biglietto che dice : “da casa – 9 marzo 1918 – ore 11 ant. – il mio ricordo a colei che tanto tanto amo – Giorgio”. Fra un pò quelle violette compiranno 102 anni … che romantica meraviglia …

Attraverso i vostri emozionanti commenti ho appreso che siamo tutti legati a questo fiore con ricordi vivi e luminosi che non hanno mai perso il loro profumo. Vi ringrazio di tanta calorosa amicizia e condivido con voi questo “tesoro” dal grandissimo valore sentimentale …

 

Article 371

Coïncidences romantiques

Notre maison est un bazar de vieilles choses (et désormais nous deux le sommes aussi!!). Les marchés d’antiquités italiens, les vide-greniers français, les achats à gauche et à droite et les cadeaux ici et là ont rempli tous les coins de la maison au fil des ans. Parfois, des bruissements étranges, des soupirs et des ombres suspectes semblent être l’appel des  certains “fantômes” qui, à travers les objets anciens, sont venus vivre avec nous.  Ne vous inquiétez pas, ce sont tous des souvenirs de personnes qui ont vécu au cours des siècles, et sortout des nos aimés arrière-arrière-grands-parents, arrière-grands-parents, grands-parents, oncles… Lors de la rédaction de la collection “Violets”, je me suis souvenu d’une petite carte de voeux avec quelque chose à l’intèrieur. je suis allé à la recherche et je l’ai trouvée. Quel bonheur de voir que le “quelque chose” était des violettes au milieu d’un billet que dit : “A la maison – le 9 mars 1918 – 11 heures du matin – mon souvenir à celle que j’aime beaucoup beaucoup – Giorgio”. Bientôt ces violettes auront 102 ans … quelle merveille romantique …

A’ travers vos commentaires passionnants, j’ai appris que nous sommes tous liés à cette fleur avec des souvenirs vifs et lumineux qui n’ont jamais perdu leur parfum. Je vous remercie pour votre amitié si chaleureuse et je partage avec vous ce “trésor” d’une très grande valeur sentimentale …

 

 

Ecco la piccola busta (in basso) che contiene il mazzetto di violette…

Voici la petite carte de voeux (en bas) contenant le bouquet de violettes …

IMG_5379

 

 

Il biglietto con le foto di … Giorgio …

Le billet avec les photos de … Giorgio …

IMG_5387

 

… e la dedica a … Maria …

… et la dèdicace à … Maria …

IMG_5399

 

 

… ecco le violette : hanno perso il colore ed il profumo, ma non la bellezza ed  il fascino di essere ancora il magico segno d’amore di due amanti d’altri tempi  …

… voici les violettes: elles ont perdu la couleur et le parfum, mais pas la beauté et le charme d’être encore le signe magique de l’amour de deux amoureux du passé …

IMG_5395

IMG_5397

 

 

Tutto è in continua evoluzione, ma certi sentimenti restano immortali, dico bene ?

Tout change constamment , mais certains sentiments restent immortels, ai-je raison?

IMG_5403

17 pensieri su “Romantiche coincidenze

  1. Intemporelle violette.
    Merci pour ce partage si romantique.
    Bisous à vous deux. Lily.

  2. Un témoignage très touchant ! Merci du partage. Bonne journée.

  3. Merci pour ce doux et émouvant souvenir très touchant. Moi aussi, je garde “tout” comme dirait mon mari, mais quel bonheur d’ouvrir les pages du Souvenir

  4. Ho sempre pensato che dovremmo ricominciare a scrivere lettere a mano. Le parole su carta. La calligrafia perfetta. Ed un piccolo semplice dono strappato da chissà quale prato, che sopravvive ad un secolo.
    A volte basta così poco, per rendere un amore eterno.
    “Di nient’altro viviamo se non dei nostri poveri ma splendidi sentimenti. Ogni sentimento cui facciamo torto, è una stella che spegniamo” (cit. Hermann Hesse).
    Cinzia Minerdo.

  5. j ai dans des livres des fleurs séchées et des pétales immenses de fleurs que ma fille m as envoyé du Costa Rica quel magnifique souvenir que cette carte ce petit mot et l émotion qui s en dégage
    merci pour cette touche romantique
    a lire aussi les violettes de Colette
    bisous bonne soirée

  6. MMerci Renato pour cette douce carte.Lors de mon déménagement en avril dernier j’en ai retrouvé une de
    maman adressée à mon papa, prisonnier en Allemagne, autant vous dire qu’elle est plus que chère à
    mon coeur.
    Quels souvenirs resteront pour les jeunes de notre époque avec ces texto, pour moi illisible???? et je
    ne parle pas de la langue pour moi française, si belle, si douce , si poétique et même si explicite
    puisque c’était la langue des diplomates.

  7. Wowwww una cosa emozionante ed estremamente romantica!

  8. Quel beau message !
    Merci Maestro.
    Sylvie

  9. Merci pour ce moment de tendresse, rempli d’émotion.
    Belle journée.

  10. Quel beau souvenir ! Merci de nous le faire partager !

  11. très belles cartes

  12. Quelle émotion à la lecture de ton article !

  13. Quanta tenerezza !!!!! Cose purtroppo veramente d’altri tempi…..ma ….chissà…..voglio sperare, che che anche ai nostri giorni, oltre alla tecnologia, qualcuno sia ancora sensibile a piccoli gesti come questo !!!!! Bravo Renato risveglia le sensazioni !!!!!

  14. Tout est bien dit dans les messages précédents. Amour, émotion, délicatesse . C’est très beau.

  15. quel beau témoignage d’amour. Comme le dit si justement Marie, que restera t’il de cette génération qui ne communique que par texto ou par mail. J’ai une petite collection de cartes postales anciennes que je montre parfois sur mon blog, selon l’actualité – Noël – Pâques – 1er avril – et je suis toujours émue de lire la date d’envoi de ces cartes, même si elles ont été envoyées et reçues par des gens que je ne connais pas. C’est émouvant de voir que certaines ont traversé le siècle et même plus…
    Merci Renato pour ce moment de poésie plein de tendresse

    1. Grazie Renato, mi hai fatto ricordare di un bigliettino scritto da mia mamma con le violette che il mio papà le ha inviato dalla Grecia quando era in guerra, ho fatto un quadretto per proteggerle, sempre bellissimi i tuoi racconti, ciao Mary

  16. Merci Renato de ce romantique partage, quel plaisir de voir ce joli geste d’amour !
    A l’heure des SMS et autres choses, je pense que nos petits enfants n’auront plus ces messages d’amour. Tout est dans l’instant, il n’y a plus de place pour le romantisme et le souvenir…
    Ma maman a 101 ans et a continué d’écrire des messages que je garde précieusement. Je continue d’écrire moi aussi, et je mets souvent des petites fleurs cueillies au hasard de mes promenades !
    Vous etes vraiment un poète et un artiste. MERCI

Lasciami qui un commento

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.