Strasburgo – Strasbourg

Articolo 224

23 ottobre 2018, un bel giorno a Strasburgo

Nonostante che il nome di questa meravigliosa città sia finito sulle pagine della cronaca nera per lo spregevole attentato dell’11 dicembre, desidero con tutta la forza del cuore non lasciarmi andare alla tristezza e al dolore perchè altrimenti sarebbe come accettare il volere di quell’oscura razza (i terroristi) ,  indegna di essere chiamata umana … Nel  silenzio rivolgo il mio discreto pensiero ad Antonio Megalizzi, trentino d’origine, Barto Pedro Orent-Niedzielski , alle altre tre vittime di Strasburgo, ai loro cari straziati dal dolore, ai loro amici… innalzando all’infinito un sorriso perchè la morte non è la fine di tutto ma la nascita al cielo … ovvero l’inizio …

Immaginando come quel 23 ottobre di essere ancora lassù, al di sopra dei tetti della Cattedrale di Strasburgo, il mio sguardo segue il volo delle creature alate, passerotti o gabbiani che siano, con la gioia di aver visto fra di essi il volo sereno di cinque angeli …

 

Article 224

23 octobre 2018, un beau jour à Strasbourg

Malgré que le nom de cette ville merveilleuse soit finì dans  les premières pages des faits divers pour le méprisable attaque de l’11 décembre, je desidre avec toute la force du coeur ne m’abandonner pas à la tristesse et le chagrin, car ce serait comme accepter la volonté de cette race obscure (les terroristes) indigne d’etre appelé humaine … Dans le silence, j’adresse ma pensée discrète à Antonio Megalizzi, Trentin d’origine, Barto Pedro Orent-Niedzielski , aux trois autres victimes de Strasbourg, à leurs proches déchirés par le chagrin, à leurs amis … et élever un sourire à l’infini, car la mort n’est pas la fin de tout, mais la naissance au ciel … ou bien le début …

En imaginant comme ce 23 octobre d’etre encore là-haut, au dessus des toits de la cathédrale de Strasbourg, mon régard suit le vol des créatures ailées, moineaux ou mouettes qui sont, avec la joie d’avoir vu le vol serein de cinq anges …

 

 

La gare de Strasbourg, où nous sommes arrivés en train de Soultz-sous-Forets

La stazione di Strasburgo, dove siamo arrivati in treno partendo da Soultz sous Forets

1

 

Place de la Gare, entre ancien et moderne

Piazza della Stazione, tra antico e moderno

2

3

 

Les Galeries Lafayette près de la Place Kléber

Le Gallerie Lafayette vicino a Piazza Kléber

4

 

La merveilleuse Maison Kammerzell près de la cathédrale

La meravigliosa Casa Kammerzell vicino alla cattedrale

8

9

10

 

Le clocher de la cathédrale – Il campanile della cattedrale

11

 

La cathédrale Notre Dame de Strasbourg …

La cattedrale di Nostra Signora di Strasburgo …

12

 

… merveille gothique … – … meraviglia gotica …

12a

12b

13

 

 

… une authentique dentelle de pierre rose …

… un autentico pizzo di pietra rosa …

14

16

15

 

… et mille géométries magiques … – … e mille magiche geometrie …

19

 

 

Nous avons grimpé les 330 marches …

Siamo saliti attraverso i 330 gradini …

22

26

27

 

… jusqu’à toucher le ciel … – … fino a toccare il cielo …

30

31

20

45

 

Au-dessous de nous la fantastique ville de Strasbourg …

Sotto di noi la fantastica città di Strasburgo …

32

33

 

… et ses maisons anciennes … – … e le sue antiche case …

36

 

Vers la descente, où 330 autres marches nous attendent …

Verso la discesa, dove ci attendono altri 330 gradini …

47

49

50

 

Encore une belle vue sur la cathédrale avec le clocher ancien et moderne en meme temps, imposant et délicat, élevé à l’eternelle spiritualité …

Ancora una bella veduta della cattedrale con il campanile antico e moderno allo stesso tempo, imponente e delicato, elevato a eterna spiritualità …

51a

 

 

Promenade dans le centre historique …

Passeggiata nel centro storico …

51

52

54

55

56

59

 

… jusqu’à la Petite France – … fino alla Piccola Francia

60

61

63

64

65

67

 

 

Avec le nez toujours en trompette j’ai découvert entre les toits cette girouette avec un cerf, une créature très aimée en Trentin Haut-Adige , la terre que Antonio Megalizzi, l’ange de Strasbourg, à toujours aimé …

Con il naso sempre all’insù ho scoperto tra i tetti questa banderuola con un cervo, una creatura molto amata in Trentino Alto-Adige, la terra che Antonio Megalizzi, l’angelo di Strasburgo, ha sempre amato…

68

 

Annunci

8 pensieri su “Strasburgo – Strasbourg

  1. Merci pour cette page pleine de sensibilité et de compassion pour Strasbourg cette ville si belle, pour les victimes de cette folie, parmi lesquelles un journaliste italien …. Il n’y a rien à dire de plus que ce qu’exprime tes mots Renato.

    Mi piace

  2. Ici à Strasbourg nous sommes tous tristes. Noël ne sera pas vraiment joyeux. Hier soir au marché de Noël il n’y avait pas beaucoup de monde mais les visiteurs étaient souriants. La cathédrale illuminée et les rues toutes décorées nous font penser aux étoiles parties le soir du 11 décembre. Elles brillent de mille feux. Merci Renato pour votre article sur Strasbourg.

    Mi piace

  3. Merci pour ce voyage, tout simplement magnifique avec une architecture mémorable, un endroit endeuillé mais qui doit se remettre de cette horreur.
    Ces façades nous rappellent qu’il y a des marques qui restent indestructible et c’est grâce à elles que l’on se doit d’être plus fort à cette anarchie de gens qui créent la terreur. Je vous souhaitent d’agréables fêtes de noël et de nouvel an avec également cette belle princesse qui ne demandent qu’à grandir dans l’amour et la joie. Bonnes fêtes à vous

    Mi piace

  4. Très belles pensées, merci Renato.
    Par tes photos tu m’as fait revivre un des rares voyages que j’ai effectué avec mon père en 1965.
    Que de souvenirs heureux.
    Cette ville est magnifique ainsi que sa cathédrale et son horloge.
    Bonnes fêtes de fin d’année à tous

    Mi piace

  5. Nemmeno questa sera riesco a darti torto. Strasburgo, con le sue case a graticcio, è bellissima.
    E nemmeno io posso dimenticare l’assurda morte del giovane giornalista italiano e delle altre vittime: sono certa che da lassù, ovunque lui sia, sta guardando il “suo” Trentino… la banderuola col cervo… e la romantica Strasburgo che, purtroppo, è diventata la sua trincea.
    Cinzia Minerdo.

    Mi piace

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...